Prendre les mesures nécessaires pour bien rénover une salle de bains

Prendre les mesures nécessaires pour bien rénover une salle de bains

Faire des travaux dans cette partie de la maison ne suit pas les mêmes règles que pour le reste. Ici, les précautions sont les enjeux essentiels sur lesquels il faut jouer. De ce fait, une logique stratégique est la base de tout projet d’aménagement de cette pièce particulière. Les possibles ajouts et les modifications de la configuration dans son ensemble sont souvent restreints par rapport à l’espace disponible. Bien que chaque rénovation soit unique, les travaux en général obéissent à des règles récurrentes.

Trouver des accessoires de robinetterie adéquats

Avec une configuration générale plus ou moins restreinte d’une salle de bains, les fonctionnalités sont des choses tout aussi importantes. Il ne suffit pas de gagner le plus d’espace pour que l’aménagement soit réussi. Si vous pensez à la rénovation de votre salle de bain, il faut aussi accorder de l’importance aux accessoires installés pour qu’ils épousent bien le reste de la pièce en présentant une certaine polyvalence dans leur utilisation. Des faits comme les éclaboussures sont à prendre en compte. Les vasques de faibles hauteurs sont une option salvatrice dans cette situation.

De ce fait, la robinetterie doit suivre les prédispositions suivantes, soit de 10 à 15 cm. Un col de cygne approprié en permet d’avoir une aisance dans le lavage des mains. En revanche, une installation plus haute est conseillée pour les vasques de type bol. Ceci peut être par exemple plus de l’ordre de 30 cm avec une longueur de cygne correspondant. Pour ce qui est de la douche, une robinetterie à l’exact opposé de l’entrée est le meilleur moyen d’éviter les planches mouillées. Pour les pièces avec baignoires, que ce soit droit ou d’angle, l’un des rebords doit être approprié pour installer la robinetterie.

L’importance des mensurations pour des équipements de la salle de bains

Selon le nombre de personnes qui occupent la maison, cette pièce peut être une salle d’eau, une version modeste ou la plus grande d’entre les modèles, le format familial. De ces catégorisations découlent différents aménagements pour le côté matériel. La partie centrale est la douche. La taille standard fait environ 90 x 90 cm. Pour optimiser les espaces disponibles dans la pièce, plusieurs modalités d’installation peuvent être mises en œuvre pour garder une ergonomie de son intérieur. Certains optent pour une position en angle, bien intégrée au mur. Un petit meuble d’une dimension de 40 x 60 cm permet de laisser de la place pour les toilettes. Elles n’exigent en effet qu’un mètre sur un mètre. Au total, cet aménagement dérisoire nécessite une pièce présentant une superficie d’environ 3 m². Le plus important n’est pas le fait de poser cet ameublement dans la salle de bains, l’essentiel est de laisser un espace conséquent pour plus de praticabilité pour sa fonctionnalité.

Les équipements comme les baignoires ainsi que le lave-linge, il faut compter au minimum 6 m². Cette exigence est due à l’encombrement que peut occasionner leur installation. Le problème dans l’aménagement d’une salle de bain se trouve souvent dans l’incohérence des fonctionnalités qui y sont destinées, contrairement aux meubles d’angle de la cuisine. Par ailleurs, une distance d’un mètre est idéale entre les équipements d’hygiène corporelle, car cela permet de circuler librement dans la pièce. Si les dimensions de la pièce ne le permettent pas, un minimum d’espace de 55 cm autour de la baignoire, de la douche et du lavabo permet de profiter d’une propreté acceptable.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *