Les pompes à chaleurs, ce qu’il faut savoir avant d’en acheter ?

Les pompes à chaleurs, ce qu’il faut savoir avant d’en acheter ?

Pour parler des différents types de pompe à chaleur, la meilleure entame est de voir son fonctionnement en général. En termes de sources énergétiques, il en existe trois types : les appareils à chaleur aérothermique, ceux qui produisent de la chaleur géothermique et les pompes à chaleur hydrothermique. Ces différenciations impliquent leurs distinctions pour ce qui est du prix.

Bons à savoir sur les pompes à chaleur aérothermique

Ce type d’appareil fonctionne comme suite. Il extrait de l’air de l’extérieur ou de l’intérieur, la réchauffe et la diffuse dans la maison. Il existe deux catégories d’appareil selon les sources utilisées. D’un côté, des pompes qui fonctionnent en mode air/air et les pompes à chaleur air/eau de l’autre. Les premiers captent l’air venant de l’extérieur ou de l’intérieur pour le réchauffer et l’envoyer dans la maison. De ce type d’appareil, il existe encore des systèmes de captation bien distincts. Le principe diffère du premier par l’utilisation d’une chaudière à eau qui propage par la suite la chaleur de l’air à travers diverses installations dans les pièces de la maison. Ces appareils permettent la production d’eau chaude domestique utilisable au quotidien. L’installation de ce type de pompes à chaleur en général, ne requiert que des travaux dérisoires avec des coûts à moins de 15 000 euros.

Les pompes à chaleur géothermique, comment ces appareils fonctionnent-ils ?

Leur principe diffère du premier. Ces seconds types d’appareils captent la chaleur du sol à travers des dispositifs enterrés et la pompe prend le relais pour sa diffusion. Ce dernier réchauffe cet air et la diffuse ensuite dans les diverses pièces de la maison. Les pompes à chaleur géothermique s’accompagnent d’un compresseur, d’un évaporateur et d’un détendeur. Ceci explique des coûts d’installation comprise entre 9000 et 15 000 euros. Il est possible de se renseigner sur le site https://www.devis-pompe-a-chaleur.org/ pour plus d’éclaircissements. Définie comme très performante, cette deuxième catégorie d’appareil de chauffage fonctionne avec des radiateurs basse température ou un plancher chauffant. Pour des travaux d’installation, il est inutile de préciser que les compétences d’un expert sont nécessaires. Le plus gros des travaux consiste à la mise en place des capteurs dans le sol, de la pompe et leur raccord avec les dispositifs de la maison.

Les pompes à chaleur hydrothermique, que faut-il savoir là-dessus ?

Ces types d’appareils puisent la chaleur dans la nappe phréatique grâce à une température constante de l’eau. Ils mettent en qualité première la faible variation dans sa production. Ce qui leur vaut leurs fiabilités selon les experts en la matière. Pour des travaux d’installation, mieux vaut prévoir des puits peu profonds et un générateur. Il n’y aucun de risque de porter atteinte à l’eau des sous-sols, car elle suit un cycle d’exploitation qui se termine par son déversement dans le puits. Cette performance implique un coût. Les travaux d’installation coûtent entre 8 000 et 14 000 €. Ces appareils bénéficient d’une constance dans la production tout au long de l’année. Par ailleurs, ils jouissent d’une aide au financement avec des TVA réduites ou des éco-prêts à taux zéro sous quelques conditions concédées par l’administration française.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *