Famille et travail : équilibre fragilisé chez les dirigeants d’entreprise

Famille et travail : équilibre fragilisé chez les dirigeants d’entreprise

Il est toujours important de dissocier le monde du travail de la vie familiale. La recherche d’un équilibre entre ces deux mondes est nécessaire, pour que l’être humain trouve une certaine sérénité dans sa vie. Pourtant, la frontière qui sépare ces deux espaces semble de plus en plus mince chez les chefs d’entreprises.

Des résultats négatifs pour la société

Les performances d’une entreprise peuvent être impactées par ce mal-être ressenti par son dirigeant. En effet, les douleurs émotionnelles peuvent se cristalliser en douleur physique et être préjudiciables tant à l’homme qu’à son entreprise.

La solitude et le stress comme compagnon

D’après de récentes études, un tiers des dirigeants d’entreprise se sentent isolé dans leur travail. Cette situation conduit la plupart de ces dirigeants dans un état de stress qui se manifeste par des douleurs physiques. Il s’avère que ces chefs d’entreprise tombent dans un cercle vicieux. Le mal-être conduit au stress, le stress est porteur de maladies, et la santé du dirigeant à des impacts néfastes sur sa société. De ce fait, un chef d’entreprise doit redoubler d’efforts pour garder un niveau performance acceptable pour son entreprise ; d’où une augmentation du temps de travail, plus de stress et plus de risque pour leur santé.

Une fatigue émotionnelle et physique

Plus de 30% des chefs d’entreprises qui ont été interviewés ont déclaré manquer de sommeil. Il faut noter que ce manque de sommeil n’est pas compensé par des moments privilégiés avec la famille. Diriger une entreprise nécessite beaucoup d’investissement de la part de son dirigeant. Les études et les analyses pour avoir de bons résultats engagent les chefs d’entreprises de jour comme de nuit. Le constat est bien plus alarmant, lorsqu’on transpose ces situations à ceux des chefs d’entreprises qui ont une activité plus large ou internationale. Le stress et le manque de sommeil associés à de multiples voyages fatiguent rapidement le corps et l’esprit, ce qui peut détériorer les résultats et performances de la société.

Des situations presque insurmontables

Les dirigeants d’entreprises s’investissent plus dans leur business, à défaut d’avoir une vie de famille normale. Bien que le stress soit plus élevé au travail, cette situation peut sembler plus réconfortante.

Des surcharges compensatrices

Contrairement à ce que l’on peut imaginer, les chefs d’entreprise travaillent plus qu’il n’y paraît. Les enquêtes récentes ont révélé que les dirigeants de société avec moins de 50 salariés pouvaient travailler jusqu’à plus de 50 heures par semaine. Cette méthode n’est certes pas bonne pour la santé, mais permet à beaucoup de sociétés de garder le cap. Certains dirigeants affirment que travailler plus leur permet, au moins, de réduire le stress relatif à l’avenir de leurs activités. En effet, beaucoup préfèrent travailler la nuit à défaut de ne pouvoir trouver le sommeil.

De l’optimisme jumelé à la confiance

Nombre des chefs d’entreprise se sont accommodés à ce style de vie très accéléré. La plupart n’ont pas vraiment de regret et ont préféré concilier vie de famille et travail acharné. Ces dirigeants reconnaissent cependant que le manque de sommeil est un lourd fardeau qu’il leur faut combattre. Pour beaucoup ce manque de sommeil affecte la lucidité et sont en grande partie responsables des mauvais résultats de l’entreprise.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *