Bien profiter du caisson de basses de la barre de son

Bien profiter du caisson de basses de la barre de son

Le volume sonore d’un caisson de basses peut apporter une amélioration très nette à une barre de son qui voit démultipliée sa restitution des graves. Cela reste toutefois conditionné par un bon placement dans la pièce, choix pas toujours évident du fait de nombreuses contraintes telles que la surface au sol, la décoration existante, la disposition des murs et des ouvertures ou la qualité des matériaux de revêtement.

Est-ce vraiment primordial pour une bonne écoute ?

La réponse est catégoriquement affirmative. Les sons rendus par les enceintes sont optimaux, aussi bien en qualité qu’en volume, dans l’axe du cône du haut-parleur. Puis ils interagissent avec l’environnement, sont absorbés par certains matériaux ou réfléchis par d’autres selon la distance, suivant des processus très complexes. Cela est encore plus vrai avec les fréquences graves, c’est-à-dire inférieures à 80 Hz, qui se délitent très rapidement. En fonction du placement dans la pièce, il y a des risques de percevoir soit trop de graves, soit pas assez ou même pas du tout, réduisant à néant la recherche d’une restitution de haute-fidélité.

Procéder par tâtonnement est la meilleure solution

Les professionnels sont en mesure d’utiliser des instruments de précision tels que des générateurs de bruit rose ou de bruit blanc pour positionner de la manière la plus efficace possible les enceintes acoustiques. Un particulier n’a pas souvent les moyens de faire appel à leurs compétences. Pour ce qui est du traitement des basses, ce que certains appellent fort à propos la « Tournée du Subwoofer » reste alors l’unique alternative. Il s’agit de procéder de façon empirique, par essais successifs en divers endroits de la pièce, jusqu’à observer le point où la perception des graves est la plus élevée et la plus précise possible. Il est plus judicieux de visiter https://www.barre-de-son.org/ pour de plus amples informations.

Commencer par la disposition classique

Il existe une solution basique, très utilisée, qui consiste à placer le caisson de basses entre les enceintes principales, à quelques centimètres du mur, à droite ou à gauche de l’enceinte centrale. Cette disposition ne réserve aucune mauvaise surprise et peut satisfaire la moyenne des audiophiles. Les plus exigeants pourront avoir une autre approche.

Essayer dans un angle de la pièce

Ce choix peut se révéler judicieux, car le son se réfléchit sur tous les pans de la pièce concernée, créant un réseau d’ondes stationnaires plus dense. Le risque de tomber sur des vides ou des « blancs » est réduit, il suffit de quelques mises au point d’orientation du baffle et de déplacements mineurs du siège de l’auditeur principal pour profiter tout de suite, et au maximum de son home cinéma. Pour fignoler, il est toujours loisible de manipuler quelques commandes sur l’ampli pour varier les fréquences de coupures.

Il y a toujours un moyen satisfaisant

Le positionnement dans un angle reste le meilleur choix, mais il peut arriver qu’il n’y ait pas d’angles disponibles ou que la pièce soit courbe par exemple. Dans ce cas, il vaut mieux maintenir le caisson près de l’écran, ou pour les mélomanes, près du point d’écoute usuel. Certes, la sensation de spatialisation ne sera pas optimale, mais le potentiel d’écoute restera bon. Placer le subwoofer près du téléviseur présente l’avantage de minimiser les désagréables décalages entre les mouvements des lèvres des acteurs ou les mouvements des instruments et les paroles ou la musique restituées. Ce choix reste également valable pour une écoute agréable par des spectateurs réunis sur des canapés ou sièges au centre optique de la salle.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *