Astuces pour installer un système de désenfumage

Astuces pour installer un système de désenfumage

Le désenfumage vise à évacuer une partie des fumées dégagées par l’incendie. Il a pour objectif de simplifier l’évacuation des occupants et de réduire la propagation de l’incendie. Mais comment installer un système de désenfumage ?

La réglementation du système de désenfumage

La mise en place d’une trappe de désenfumage doit respecter certaines règles très strictes. En consultant le site Efc-bernard.be, par exemple, on peut avoir des conseils des professionnels en la matière. Avant de poser un tel dispositif, il est recommandé s’informer sur la réglementation du désenfumage. Concernant le désenfumage dans les ERP, celui-ci est défini par l’arrêté du 25 juin 1980.

En effet, tout établissement recevant du public est contraint de poser un système de désenfumage. Cela porte particulièrement sur les écoles, les bibliothèques et les magasins. Les centres d’accueil, les hôtels ou les bâtiments administratifs y figurent également. Le désenfumage varie selon le type d’établissement en question. En général, il est obligatoire de placer un système de désenfumage dans les locaux de 300 m² et plus.

Il en est de même pour les locaux de plus de 100 m² dépourvus de portes et de fenêtres. Les locaux de plus de 100 m² en sous-sol sont aussi concernés.

L’implantation du système de désenfumage

Lors de l’installation du système de désenfumage, quelques paramètres doivent être respectés. En effet, dans tous les cas de figure, il faut prévoir une évacuation de fumée pour 300 m². Il se peut que la pente de la toiture ne dépasse pas 10 %. De ce fait, il faudra au moins 1 exutoire pour 300 m². Tout point d’un canton ne doit pas être séparé de l’exutoire par une certaine distance horizontale. Celle-ci ne doit pas être supérieure à 30 m.

Lorsque la pente de la toiture dépasse 10%, on doit implanter les évacuations de fumées le plus haut possible. Leur milieu ne doit pas se trouver en dessous de la hauteur de référence de l’immeuble. On doit implanter les exutoires sur chaque versant de façon identique. En outre, les locaux de plus de 60 m sont découpés en cantons de désenfumage d’une superficie de 1 600 m². La longueur d’un canton doit être inférieure à 60 m.

Concernant les écrans du cantonnement

On délimitera les cantons avec des écrans de cantonnement. Ces derniers sont des séparations verticales posées en sous-face du plafond ou de la toiture. Cet emplacement se fait de manière à s’opposer à l’écoulement des gaz de combustion et de la fumée. En principe, leur bord inférieur est horizontal. La hauteur des écrans est souvent égale à l’épaisseur de la couche de fumée. Il définit la hauteur libre de fumée.

L’épaisseur de la couche de fumée est généralement identique à 25% de la hauteur de référence. Cela s’applique si cette dernière ne dépasse pas les 8 m. L’épaisseur de la couche de fumée est de 2 m si la hauteur de référence dépasse les 8 m. Il se peut que les locaux aient une hauteur de référence supérieure à 8 m. Dans ce cas, l’absence d’écrans de cantonnement est admissible.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *