Appliquer 3 couches pour une peinture extérieure réussie

Appliquer 3 couches pour une peinture extérieure réussie

Peindre le mur extérieur de la maison, que ce soit en ciment, en brique ou en parpaing n’est pas aussi simple qu’on pourrait le croire. En effet, au fur et à mesure, la peinture peut être altérée par les conditions climatiques et toutes autres agressions. Cela nécessite donc l’utilisation de bon matériel, mais surtout un savoir-faire pour que ce revêtement dure dans le temps. Il est, par exemple, indispensable de respecter l’application des 3 couches de peinture.

Étaler la sous-couche de peinture

Exposés aux intempéries et au vent en permanence, les murs d’extérieurs ont besoin d’une couche primer, aussi appelée peinture d’impression, qui assure un résultat optimal et durable. Cette couche de peinture de fond constitue une bonne base pour les couches de finitions. Elle permet de bloquer le fond, de boucler les petites imperfections et de rendre le support moins poreux. Concernant le choix de celle-ci, on peut opter pour une solution aqueuse à base de solvants. Toutefois, il faut savoir que cette sélection doit se faire selon le type de support et son état.

Par ailleurs, si les murs sont déjà peints ou s’ils sont encore en bon état, il n’est pas impératif d’étaler un primer. Après l’application de cette sous-couche et avant de mettre les couches de finition, il est conseillé de reboucher tous les interstices et les raccords avec les boiseries avec du mastic acrylique élastique à peindre.

2 couches de finition pour parfaire le projet

Pour parfaire la peinture des murs extérieurs, il est recommandé d’appliquer deux couches de finition au choix. Pour ce faire, on utilise un rouleau pour façade à poil long pour les grandes surfaces. Tandis qu’un pinceau est indispensable pour les angles, les bords, les joints et les endroits difficiles d’accès. Avant de mettre la seconde couche de finition, il faut laisser la première couche de peinture sécher.

Effectivement, on peut peindre les murs d’extérieurs soi-même, mais cela peut demander plus de temps et d’énergie. Pour gagner du temps, mais surtout pour avoir un rendu parfait, il est toujours recommandé de faire appel à un professionnel. D’ailleurs, il n’est pas nécessaire d’aller partout pour retrouver le spécialiste tant convoité. On peut passer par des comparatifs en ligne pour chercher le meilleur prestataire, entre autres, l’http://www.devispeinture.pro/.

Tour d’horizon sur les conditions idéales pour peindre l’extérieur

Différemment de la peinture intérieure, peindre l’extérieur demande quelques conditions climatiques afin d’obtenir un résultat parfait. Il est donc conseillé de surveiller la météo de près avant d’effectuer tous travaux. Pour ce faire, on doit peindre uniquement quand la température moyenne est comprise entre 10 et 20°C. En principe, lorsqu’il fait chaud, la peinture sèche vite. Au cas échéant, durant les temps froids, la peinture sèche plus lentement ou pas du tout.

Par ailleurs, en cas de pluie, de brouillard, il n’est pas recommandé de peindre l’extérieur, même sous abri, car à ce moment-là, l’air est trop humide. Outre cela, il faut choisir un jour sans vent pour peindre. En effet, le vent trop fort peut faire sécher trop vite la peinture. Il soulève aussi les poussières.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *